[logiciel] Kiwi Plan – agenda

mardi, juillet 31, 2007

kplan11.jpg[Mise à jour au 6 mars 2008] Une demande qui m’a été faite. Kiwi Plan est un mini-agenda, rapide, très simple à utiliser. Pour y mettre des évènements à se rappeler, des dates anniversaires, emprunts et autres activités datées. C’est pour le moment un logiciel en stade de développement mais pleinement fonctionnel. Les données sont toutes conservées dans un seul fichier texte (planning.dat) que l’on peut copier pour fin de backup.

[Télécharger] Version pour mise à jour: Version 1.1 (06/03/08), pour remplacer la version 1.0. L’application est constituée d’un fichier compressé à extraire pour remplacer (écraser) votre fichier original. Vous conservez votre base de données et données personnelles. Ce petit log (400ko) est portable : aucune écriture dans le registre ou dans les dossiers systèmes. Idéal comme agenda à mettre dans une clé USB.

Autres versions ou distributions: la version originale: Version 1.0 (31/07/07) . La version mise à jour incluant la base de données de démonstration Planning.dat : Version 1.1+ (06/03/08) ; *ne pas prendre si vous voulez seulement mettre à jour la version originale*; à placer dans le répertoire de votre choix.

Note: un fichier planning.dat contenant quelques évènements pour débuter est inclus dans la distribution (sauf la distribution mise à jour). Vous n’aurez qu’à supprimer les quelques évènements dans le logiciel pour démarrer à neuf. Les évènements passés sont archivés automatiquement lors de l’épuration du calendrier (fichier Archive.dat). Des questions ou ajouts désirés? – n’hésitez pas à les demander.

Lire le reste de cette entrée »


Cultivé et vacciné

jeudi, juillet 26, 2007

paradise_006_lg.jpgNos supermarché nous offre quelques 45 000 produits alimentaires différents. Que doit-on manger et comment choisir ce qu’il y a de mieux? C’est un peu par cette question que l’écrivain et journaliste américain Michael Pollan débute son livre « The Omnivore’s Dilemma : A Natural History of Four Meals« . On y trouve une analyse très fine de ce que mangent les Américains et en grande partie nous aussi Canadiens. Entre autres filières, l’auteur s’intéresse à ce que l’on donne à manger aux animaux, aux sources d’énergies utilisées, à la transformation des aliments et à leur mise en marché. Il dresse ainsi un portrait détaillé de l’agriculture industrielle et des alternatives en émergence aux Etats-Unis. Lire le reste de cette entrée »


Une affaire de protéines

mercredi, juillet 25, 2007

protein.jpgLa consommation de viande ne cesse de croitre. Elle est passée de 47 millions de tonne en 1950 à plus de 240 millions en 2005, soit environ 40 kg par personne par année. Seulement en boeuf c’est environ 37 g/jour et par personne aux États-Unis et 28,7 g en France. L’accroissement est comparable pour le lait et les oeufs (voir: L’univers est dans l’oeuf) . Invariablement et partout dans le monde, le gout pour la viande croit avec le revenu des personnes. Lire le reste de cette entrée »


[logiciel] Des Lettres et des Mots

mardi, juillet 24, 2007

deslettres.jpgTiré du fameux jeu populaire Des Chiffres et des Lettres, il faut trouver le mot le plus long parmi neufs lettres données ou tirées au hasard par l’ordinateur. Et pourquoi pas tous les mots possibles? Le logiciel est simple et les explications données au menu. [Téléchargement] À prendre **ici** . Le jeu vient avec un dictionnaire de près de 155 000 mots qu’il faudra compiler (facile) à la première utilisation et après toute modification de son contenu (correction, ajout ou retrait de mots). Le dictionnaire compilé se créé dans le même dossier que le logiciel. Décompresser le contenu du fichier rar dans le répertoire de votre choix. Aucune installation nécessaire. [Complément] Sur ce site voir Le Compte Est-il Bon qui fait le complément des Lettres et des mots. Voir aussi mon jeu Boogle ainsi que Les mots bouleversés. Un dictionnaire de la langue en ligne … celui-ci parmi plusieurs autres.


[logiciel] Les mots bouleversés

lundi, juillet 23, 2007

Les doigts mêlés, les mots bouleversés… la dyslexie du clavier, un mal qui m’affecte. Des [des], lse [les], masi [mais], Clarie [Claire], acceuil [accueil], et plein d’autres inversions de lettres sans oublier mon fameux totu, totu [tout] partout. Celui-là m’énerve au plus au point. Comme si ma main gauche tirait vers la gauche. Comme si c’était la lettre la plus à gauche la plus forte – ou la mieux placée? C’est con. Ça m’agace royalement et me fait perdre mon temps. Je sais que cela arrive à baeucoup [beaucoup] d’autres personnes. Je ne suis pas le seul affligé. Mais ce qui est étonnant, c’est que ça ne m’arrivait psa [pas] avant. Alors quoi? Je vieilli? Heureusement le correcteur orthographique Firefox est là pour me surveiller. Il n’en laisse pas passer une. Et si je m’y habituais – mieux vaut trad que jamais? Car après totu , on comprend les terres […] bouleversées… la preuve:

Uvinertisé de Cmabrigde. (Explication sur le lientrès intéressant).

Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dans un mtos n’a pas d’ipmrotncae,la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dans un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe mias le mot comme un tuot.

Alors embrouillons-nous!

Le mien du haut, un peu mêlé:

La dylesxie du clavier, les lettres boulevesrées, un mal qui m’affetce. Des [des], lse [els], masi [mais], Clarie [Claier], acceuil [acuicel], des tas d’atures inevrsinos de letters sans obluier mon fmaeux totu, totu [tuto] partout. Ceuli-là m’éenvre au plus au ponit. Comme si ma main gauhce tirait vers la gauche. Comme si c’était la ltetre la plus à gauche la plus frote – ou la meuix plaéce? C’est con…

Puis plus beaucoup mêlé: Lire le reste de cette entrée »


[logiciel] Renifleur – Surveillance Web

vendredi, juillet 20, 2007

RenifleurRenifleur – pour conserver les traces d’un passage sur internet. Un logiciel qui surveille et note toutes les pages web lues ou visitées, leur adresse et images contenues. Installé sur la barre de notification et protégé par mot de passe, il met sous examen les connexions internet de type HTTP et met en copie dans un répertoire toutes les pages visitées, les photos qui s’y trouvent et les vidéos téléchargés. La surveillance se fait à l’insu de utilisateur et ne ralenti pas la navigation. Par la suite, vous pourrez voir par adresses classées toutes les traces de ce qui a été vu et pris. Ces documents ne seront pas effacés par les outils de nettoyage tels CCleaner ou par la vidange des caches, des historiques ou dossiers internet temporaires.

Renifleur n’est qu’une introduction. Une prochaine version plus technique est prévue (Renifleur+). Avec celle-ci il sera possible de surveiller d’autres ordinateurs sur le réseau et d’y voir tout le texte reçu ou écrit dans d’autres protocoles que le Http (courriel, chat, forum de discussion etc.).

Usage et Options :

Usage habituel : lancer Renifleur, identifier l’interface réseau, indiquez l’endroit ou seront placées les traces de la navigation sur internet, bloquer l’interface par mot de passe si désiré puis appuyez sur le bouton Renifler. En réduisant [-] l’application sur la barre des tâches son accès deviendra protégé par mot de passe.

[1] Interface Réseau : le logiciel identifie les interfaces réseau disponibles. Utiliser celle servant à la connexion TCP/IP internet (habituellement celle qui n’est pas de type DIALUP si vous êtes branché haute vitesse téléphonique ou par cable – DIALUP étant le branchement téléphonique de base).

[2] Créer fichier log: option non pertinente pour le moment.

[3] Ou mettre les traces : par défaut le dossier .\data est suggéré. Ce sous dossier est créé automatiquement dans le répertoire de l’application. On peut en identifier un autre en indiquant le chemin et lui donner la propriété ‘caché‘ si l’on veut. Si l’on spécifie [4] Créer des sous-dossiers, les pages et sites visités seront répartis dans différents sous-dossiers selon la nomenclature des adresse URL ou des nom de domaine. >> Lire le reste de cette entrée »


SharpE – Environnement pour XP

mercredi, juillet 18, 2007

sharpe.jpg

Un mot sur SharpE qui est un environnement graphique et utilitaire gratuit – libre comme l’air – pour Windows XP. Entièrement créé avec Delphi sous licence publique [Licence publique générale limitée GNU], SharpE n’utilise pas la base de registre pour y conserver ses paramètres, toute la configuration est conservée dans des scripts XML facilement accessibles et placée dans un même dossier. Trois grandes parties font SharpE, occupant en moyenne chacune 2000ko mémoire:

  • SharpDesk : pour tous les objets graphiques sur le bureau , y compris les skins
  • SharpBar : des barres de tâches et bureaux virtuels placées ou l’on veut
  • SharpCore : pour les ‘services’, modules, scripts et extensions au choix

SharpE renouvelle le vieux XP en demeurant minimaliste, il ajoute très peu de charge au processeur. En fait SharpE est très rapide et centré sur les fonctionnalités plutôt que le tape à l’oeil – pas de gadgets inutiles ou de graphiques surchargés.

Je participe depuis quelques années au projet SharpE dans sa partie SharpCore (principalement pour les modules et extensions). Pour le moment SharpE est disponible en anglais seulement (traduction française pour bientôt). Aide et références fournies. Si vous l’essayez et avez des questions à poser je suis là!

Paticularités notables:

[1] Tout XML, aucune écriture dans le registre. [2] Disponibilités d’extensions (plug-in) variées avec chargement ou délestage très rapide [3] Gestion du SharpCore – un ensemble de ‘services’ qu’on peut configurer [4] Accès à la SharpeConsole qui nous révèle toutes les actions posées dans l’environnement SharpE. [5] La modularité de tout l’ensemble, sa rapidité et utilisation minimale de ressources système.
Les références:

SharpEnvironnement : news, forum, aperçus, [Téléchargement].
Coup d’oeil sur les graphiques : quelques dizaines de skins et arrangements.
SharpE Community Pages
: discussion entre utilisateurs et programmeurs.

J’y reviendrai.