[logiciel] jpgR – Récupérer les images jpg

jpgrevidence.jpgjpgR – est une première version d’une application console (lancée dans l’invite de Commandes Windows) capable de récupérer les images au format jpg supprimées sur un disque, une clé usb, une carte-mémoire dédiée aux appareils photo numériques, une image iso d’un disque. Ce peut être aussi un fichier de données contenant des images réduites, par exemple thumbs.db ou thumbs.lib (thumbcache_x.db pour Vista), créés automatiquement par Windows pour stocker les vignettes des images originales visualisées en miniatures.

[Méthode] La méthode est relativement simple. L’application repère les images jpg par leur en-tête, reconnaissable par les bits ‘FFD8FF’, puis parcours tous les autres bits suivants du secteur jusqu’à la fin du codage (voir référence jpg au bas). Si l’image est complète elle est sauvegardée. L’efficacité de la méthode tient à ce que tous les bits constituants l’image soient adjacents ou très rapprochés sur le disque. Les erreurs sont détectées et contournées. Tout le disque est parcouru, secteur par secteur. Toutes les images sont récupérées en vrac à partir du premier secteur lu et on ne connait pas leur provenance (dossier ou nom de fichier).

[Découverte] Si la méthode est simple, elle est par contre drôlement efficace, surtout si le disque est remis en ordre (défragmenté) tout juste avant la récupération. C’est dans ces moments qu’on apprécie la valeur d’un disque bien entretenu (peu fragmenté). Ainsi, lors de mon dernier test, j’ai pu récupérer quelques milliers de photos et vignettes sur mon disque système C:\ ; à mon étonnement, un bon nombre supprimées et oubliées depuis plus de 2 ans! Incidemment, jpgR a une grande facilité à récupérer les vignettes parce que leur codage très court reste intact sur le disque. J’ai ainsi découvert que les vignettes laissent des traces quasi permanentes dans l’ordinateur. Même un formatage de bas niveau et une importante utilisation du disque n’effaceront pas ces évidences, ou très peu. Ma grande surprise dans ce projet fut justement de découvrir ces centaines de miniatures dont j’ignorais l’existence sur le disque. Un long scan avec Restorer2000 Pro ne les signalent aucunement! En fait, pour ce qui est des images supprimées, jpgR ‘performe’ beaucoup mieux que tous les logiciels de récupération gratuits ou commerciaux que j’ai eu l’occasion d’essayer.

Le problème actuel avec jpgR est qu’il récupère toutes les images du disque ou de la partition, qu’elles aient été supprimées ou non. Ce peut être un inconvénient si le disque abrite des milliers d’images parce qu’il faut alors choisir les supprimées ‘de visu’. Il reste à faire un filtre (à venir).

[Téléchargement] Il s’agit d’une application console, donc de très petite taille (9,5ko seulement), discrète et portable. À prendre **ici**.

[Usage] Parce que l’application est de type console, elle doit être lancée à partir de l’Invite de Commandes Windows. Une des façons d’ouvrir l’Invite de Commandes et de taper « cmd  » (sans les guillemets) dans Démarrer/Exécuter. [Note: Littéralement, cette commande se trouve dans le dossier system32 de Windows et porte le nom de cmd.exe]. Il y a une aide contextuelle inclus dans le fichier; pour l’afficher il suffit de taper jpgr dans la console ou encore jpgr -help.

Dans l’Invite, la commande du logiciel jpgR s’effectue à l’aide de paramètres ajoutés à sa suite. Ainsi les commandes suivantes sont possibles dont deux ou trois sont obligatoires: [ -a, -s et -c ] selon l’endroit recherché.

Le paramètre d’entrée [ -a ] est pour identifier le disque ou l’archive à chercher. Il peut s’agir d’un simple fichier, par exemple, « thumb.db », d’un disque au complet, par exemple [ -a=\\.\E: ] identifiant le disque E:\ sur notre PC, ou [ a=/dev/dev ] identifiant le disque monté dev sur linux.

Le paramètre [ -s ] indique un multiple de la taille des secteurs (blocs) sur le disque, la clé usb ou la carte mémoire. Puisque la recherche se fait secteur par secteur sur les disques, il est avantageux de bien identifier sa dimension et de mettre comme paramètre la dimension réelle, par exemple 512 (valeur passe-partout) ou un multiple jusqu’à un maximum de 4096. Plus le chiffre est grand plus la recherche sera rapide mais au risque d’oublier certaines images. Pour les disques durs, 4096 donne une bonne récupération et vitesse. Ce paramètre n’est pas nécessaire pour les fichiers individuels de dimension normale puisque par défaut la recherche est effectuée bit par bit (donc la valeur est 1).

Le paramètre [ -c ] sert à identifier la chaine de récupération des images. Le paramètre doit contenir la chaine %d qui sert à numéroter les fichiers dans un ordre séquentiel (1.. 2.. 3..).

Par défaut, si rien n’est spécifié dans la chaine de récupération, les images sont récupérées au lieu de lancement du logiciel jpgR. Par exemple, on pourra copier le logiciel jpgR dans le dossier racine C:\ , ouvrir la console de Commandes à cet endroit, puis lancer le logiciel avec la commande suivante:

jpgr -a=\\.\C: -s=512 -c=%d.jpg

Toutes les images du disque C:\ seront récupérées dans le dossier. Enfin, si l’on tape la commande:

jpgr -a=\\.\C: -s=512 -c=G:\%d.jpg

les images récupérées seront mises dans le disque G: (note: le disque ou le dossier doit exister, et le disque peut être une clé usb).

Pour récupérer les images jpg d’un fichier en contenant, on écrira, par exemple:

jpgr -a=thumbs.db -c=d:\images\%d.jpg

jpgR se trouvant ici dans le même dossier que le fichier thumbs.

Le dernier paramètre, vraiment optionnel celui-là, est l’indice identifiant le début de chaine [%d]. Si on met [ -i=6 ] la première image récupérée portera le nom 6.jpg et les suivantes 7.jpg, 8.jpg … Autrement la chaine débute toujours par 0 (zéro).

Il est possible d’interrompre la recherche en tout moment en tapant les touches Ctrl+C.

Aperçu du logiciel dans l’Invite de Commandes:

Invite de commande ouverte. On tape jpgr sans paramètres pour afficher l’aide.

jpgr1.jpg

Une commande est lancée: [ jpgr -a=\\.\E: -s=512 -c=%d.jpg ]
Toutes les images du disque E: seront récupérées dans le répertoire racine E:

jpgr2.jpg

Poursuite de la récupération: de 0.jpg à …

jpgr3a.jpg

Bonne chasse aux photos.

[Complément d’information]

La norme jpeg selon Wikipedia. Site officiel du Groupe JPEG. Vous êtes curieux, vous voulez connaitre le nombre de bits par secteur sur vos disques, voyez mon logiciel portable, sans installation Infosystème (exemple). Vous désirez supprimer, irrémédiablement cette fois-ci, un fichier image ou une vidéo? Voir mon logiciel Eliminateur.

À propos des miniatures et de leurs fichiers porteurs thumbs.dat ou thumbs.lib (pour ne nommer que ceux créés par Windows), il m’apparait que même la configuration des dossiers par [ Outils / Options des Dossiers / Ne pas mettre les miniatures en cache ] n’empêche pas la création de ces images sur le disque. Et parce que le codage est petit, supprimer les fichiers thumbs (ref.) est pratiquement sans effet.

Des commentaires ou questions?

Publicités

26 Responses to [logiciel] jpgR – Récupérer les images jpg

  1. volvox dit :

    A une question posée à savoir si le temps d’exécution est long et si il est énergivore

    Réponse:

    Tout dépends de la grosseur du disque analysé et du contenu en images, actuel et passé. Avec une valeur secteur = 4096 le processus est quand même assez rapide. Énergivore? Non, aucunement.

  2. Harry dit :

    Géniaaaaal ! J’adoOoOore tâter de la commande !!!

  3. ACHILE dit :

    Excellent!!!!! Je l’utilise pour du forensic et c’est précieux. Merci…..

  4. camus dit :

    Bonjour,

    Je dois pas faire comme il faut, car, je n’arrive pas à lancer la commande. J’obtiens ce message :
    ‘jpgr’ n’est pas reconnu en tant que commande interne
    ou externe, un programme exécutable ou un fichier de commandes.

    Merci.

  5. volvox dit :

    RE: je n’arrive pas à lancer la commande. J’obtiens ce message :
    ‘jpgr’ n’est pas reconnu en tant que commande interne
    ou externe, un programme exécutable ou un fichier de commandes.

    Il faut que le programme jpgr.exe soit accessible – en le plaçant soit (1) dans le même chemin que la ligne de commande utilisée (par exemple si la ligne de commande est c:\temp\jpgr.exe – alors le programme doit être présent dans le dossier \temp) ou (2) en plaçant tout simplement le programme dans le dossier de windows (habituellement c:\windows ou c:\windows\system32) – dès lors le programme devient accessible de partout sur les disques.

    • Anonyme dit :

      j’ai telecharger le logiciel mais n’arrive pas a installer
      merci
      je connais rien en informatique,donc il faut bien expliquer procedure merci

      • volvox dit :

        En suivant la démarche décrite plus haut … [Usage]… qu’est ce qui ne va pas exactement? TU ne peux lancer l’invite de commande c:\ …? Ou tu peux le faire mais un message te dis que le logiciel n’est pas reconnu comme commande?…

  6. camus dit :

    J’ai honte ^^’ .

    Merci pour ton aide !

    C’est un log vraiment puissant, bravo encore pour ton travail.

    ;)

  7. polak dit :

    bonjour j’ai un probleme il me met erreur: Cannot open file \\.\C:. accés refusé.si vous pouvez m’aider merci d’avance

  8. volvox dit :

    RE: il me met erreur: Cannot open file \\.\C:. accés refusé.

    Je ne comprends pas trop le problème. Voir la solution donnée plus haut si elle s’applique à votre problème (question de camus). Autrement, si ce n’est pas un problème de localisation, il se peut qu’un accès à un répertoire particulier du disque soit interdit, pour une raison ou une autre. Si c’est le cas, l’idéal serait d’utiliser le logiciel en mode sans échec.

  9. polak dit :

    j’ai bien placé le logiciel dans le systeme 32 quand je vais dans dans le cmd je tape jpgr il me met bien les traces du logiciel avec ses exemples etc mais en tapant le chemin il me met ce message.Je vais essayer en mode sans échec.

  10. polak dit :

    pas moyen je comprend pas pourtant le logiciel est bien placer il me met recupération des image sur disque\fichier et aprer le message d’erreur que je tes mis

  11. polak dit :

    a c bon j’ai reussi

  12. ChefGremlins dit :

    Magnifique logiciel, effectivement très efficace, testé, re-testé… J’étais parti pour faire une récupération manuelle de photos perdues importantes sur deux disques durs bouzillés par des esprits malveillants, jusqu’à découvrir ton logiciel (et d’autres) qui le fait automatiquement. Heureusement ! Résultat plus de 5000 images récupérées par JPGR contre 228 par PCI Smart recovery sur un disque.
    Puis 10000 sur un autre départitionné (aucun logiciel ne pouvait y accéder depuis windows sauf celui-là sans reformater le disque). Meme après formatage, pour faire un essai, il a récupéré les images sans problème.
    Vraiment merci.
    Les explications sont parfaites.

    Peux-tu faire la meme chose pour les .doc ?

  13. torr dit :

    C’est une merveille de récupération et de simplicité……exit les logiciels payants. Merci pour votre travail et générosité.

  14. bams dit :

    bonsoir
    je suis impressioné par ce logiciel assez compiqué et simple à utilisé à la fois. seulement je ne parvient pas à récupéré les photos que j’ai perdu sur la carte mémoire de mon telephone portable dû a une mauvaise munipulation de ma part. je donne la commande suivante : « -a=\\.\F: -s=1024 -c=%d.jpg », aprés une attente de 10 minutes il me redonne la meme commande et soit je ne connais pas la demarche suivante soit il ne trouve rien, pouvez-vous m’aidé svp.
    cordialement.

    • volvox dit :

      On a écrit: je donne la commande suivante : “-a=\\.\F: -s=1024 -c=%d.jpg”,

      Voici par exemple le cas d’une carte mémoire identifiable par la lettre G: sur l’ordinateur:

      jpgr -a=\\.\G: -s=512 -c=C:\TEMP\%d.jpg

      Cette commande va récupérer toutes les images jpg possibles de la carte G: pour les placer sur le disque dur C: dans le répertoire \TEMP (c’est à dire C:\TEMP) (Note: ce dernier emplacement est facultatif mais c’est préférable de récupérer les photos en dehors du disque ou carte analysée).

      Il faut bien sur que la carte mémoire soir reconnue et nommée par l’ordinateur (ici nommée G:). Si vous connectez directement votre appareil photo sur la prise USB de l’ordi il se peut que la carte ne soit pas reconnue comme une lettre (mais plutôt comme le nom de l’appareil photo dans lequel elle est placée). Par contre si vous pouvez lire la carte mémoire à partir d’un support autre que l’appareil photo lui-même alors la crte devrait être reconnue comme une lettre.

      *Aussitôt* que la commande est lancée et qu’elle est sans faute, vous aurez un message disant: Analyse de l’archive \\.\G: – puis par la suite, un texte décrivant chaque image trouvée s’il y en a.

  15. anonyme dit :

    génial ce programme, j’avais formaté et je retrouve des images que j’avais supprimé…

    donc je les restaure tous avec jpgr et je vais les éliminer a nouveau grace à l’éliminateur. De cette manière les images devrait disparaitre à jamais ?

    et aussi, pourquoi certaine image reviende genre 30 fois durant le scan avec jpgr ? il est rendu à 216 images trouvé mais l’image 5 – 62 – 127 – 203 – 205 sont les mêmes exactement, images qui sembles être des cookies internet…

  16. anonyme dit :

    en faite quand je récupère des images avec JPGR et que je les élimine avec l’Éliminateur, si je fait une nouvelle recherche avec JPGR il retrouve à nouveau les images. Comme si ces images était imprégné sur mon disque dur. J’ai alors fait un « shred » de tout mon disque dur avec la méthode « Guttman Algorithm » avec un logiciel autre, et les images réapparaisse toujours malgré tout avec JPGR.

    donc la solution que j’ai trouvé c’est d’essayer un nouveau logiciel qui va effacer mon disque C. Je vais l’essayer et j’espère réussir à faire que ces images devienne introuvable.

  17. Bak dit :

    J’ai bien installé le logiciel dans system32. Mais à l’invite de commande la console du logiciel apparait furtivement pour disparaître aussitôt. je ne sais pas comment éviter sa disparition .

  18. julio dit :

    Bonjour,

    meme souci que Bak il apparait furtivement! Quelqu’un a la solution?

    Merci

  19. stephane dit :

    Bonjour,

    Je n’arrive pas à télécherger le fichier : erreur 403.

    Si quelqu’un pouvait me dépanner ce serait gentil, merci.

  20. What’s up, all is going nicely hrre and ofcourse
    every one is sharing data, that’s actually excellent, keep up writing.

  21. Hi, yeah this article is truly fastidious and I have learned lot off things from it concerning blogging.
    thanks.

  22. This is really interesting, You’re a very skilled blogger.

    I have joined your feed and ook foraard to seeking more of your great post.
    Also, I’ve shared your site in my social networks!

  23. It’s enorrmous that you are getting thoughts from this paragraph as well as from our discussion made at
    this time.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :