Ménage

Le plaisir du texte –  comment dire?  – c’est ce moment où mon corps va suivre ses propres idées. Car mon corps n’a pas les mêmes idées que moi.  – Ah putain! Ah les écoeurants! Ah qui va passer le balaie dans cette pétaudière, faire le ménage et mettre de l’ordre dans mes idées?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :