Humboldt, chorographe des plantes

http://www.humboldt.edu/~german/Alex/index.htmlHumboldt, c'est une chaîne de montagne en antarctique, un glacier, le plus important du Groenland, c'est une montagne (4942 m) en Équateur, neuf villes aux États-Unis, deux au Canada, un pic rocheux au Colorado, un district rural, une chaîne de montagne, un lac, une rivière et sept réserves forestières au Nevada, un parc naturel, un district rural et une baie en Californie, des universités en Orégon et Allemagne, un Institut botanique en Bolovie, encore une chaîne de montagne en Nouvelle-Zélande, une baie en Nouvelle Guinée, une autre montagne en Chine (6346m), un courant marin et un cratère lunaire, le Mare Humboldtianum.

Humboldt c'est d'abord un explorateur (né 1769) qui s'est rendu vers quelques-uns des lieux les plus inaccessibles de l'Amérique, s'enfonçant en Amazonie ou escaladant les volcans andins, toujours avec le désir d'apprendre. Son savoir il le rend bien dans Cosmos, une oeuvre colossale en 5 volumes écrite sur 25 ans [3]. Il est né riche mais meurt ruiné ayant tout dépensé dans ses explorations et dans l'écriture de Cosmos [4].

Mais si je parle ici de Alexander von Humboldt ici, c'est surtout pour ses belles chorographies végétales, ultime géographie des plantes et révolutionnaire pour l'époque. Parmi elles, la flore du volcan Chimborazo en Équateur, un rendu de la distribution des plantes selon la topographie et l'altitude.

Si Humboldt avait su comment, il aurait conçu le Web à ce moment, tellement ses descriptions sont riches en références croisées, appelées hyperliens aujourd'hui. À propos de ses méthodes, je cite : « Humboldt invented a new nature of narrative for a narrative of nature two centuries ago, freeing scientific scholars and writers from hiding behind an « Enlightened » objectivity, freeing natural scientists to enter their own pictures and models of a natural world, to see themselves as part of their observations. » [5]

Choregraphie de la flore du mont Chimborazo - Humboldt, 1807

Chorégraphie de la flore du Mont Chimborazo, Équateur. Les noms des plantes sont inscrits sur l'illustration selon leur occurence sur le terrain. 1807.

C'est encore Humboldt qui a inspiré en Amérique du Sud le projet H|U|M|B|O|T – Remapping Humboldt – 1999-2004, un assemblage chorographique de textes inspiré des découvertes du savant qui laissent de côté toute linéarité et toute chronologie habituelles. Là, je dois avouer que je n'ai pas très bien compris le concept, à vous de voir [5].

[1] Alexander von Humboldt selon l'Université de Humboldt (Allemagne).
[2] La géographie des plantes par Alexander von Humboldt.
[3] Cosmos. A Description of the Universe.
[4] Un seul amour, la science. Un bon texte sur document Word.
[5] H|U|M|B|O|T is a 5-year (1999 – 2004) chorographic installation project connecting a loose menagerie of architects, artists, datatects, hackers and writers to intermittent travel-as-art situations in equatorial America and ØtherWhere on the new New Continent, taking the explorer and mapmaker Alexander von Humboldt's book "Personal Narrative of a Journey to the Equinoctial Regions of the New Continent (1799 – 1804)" as its topos. Entrée du site ici (temporairement hors ligne). Cette référence est aussi la source de l'image et du lexique.

[Complément d'information] Description du volcan Chimborazo sur Wikipedia (en). Chorography : What is chorography? From chôra [Greek; def. Liddell-Scott-Jones Lexicon]: a space or room in which a thing is, partly occupied space ; country, land(s), territory, country as opposed to town ; place, spot, i.e. move from place to place ; (time and) place ; position of an element in a text (metaphor). "The Chora receives everything and gives place to everything." source: Chora_L, Jacques Serrida, Peter Eisenman, 1996. "Chorography is a poetics for making a map." source: Gregory Ulmer @ http://www.pre-text.com/ptlist/octulmer.html # "Chorography is writing that creates complex and unexpected relations from and within a matrix of the autobiographical writing subject." source: Darren Tofts http://www.mcs.mq.edu.au/content/VirtualCultures/vc7-tofts-paper.html

Publicités

One Response to Humboldt, chorographe des plantes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :