An Inconvenient Truth

Une vérité qui fait mal? C'est le film documentaire sorti en salle aujourd'hui aux États-Unis et qui fait état des changements climatiques et réchauffement de la planète. Le film est co-produit par l'ancien Vice Premier Ministre Al Gore (Démocrates) que G.W. Bush a battu aux élections 2000. Lorsqu'on a demandé à G.W. plus tôt cette semaine s'il irait voir le film il a répondu 'Doubt' It' (Vous pouvez en douter). Je me demande si notre P.M. Harper dirait la même chose si on lui posait la question… je pari que oui parce que c'est sous sa gouverne que le Canada a laissé tomber l'accord de Kyoto pour s'enligner sur les politiques américaines actuelles.

truth.jpgPour avoir vu la bande annonce, je peux dire que les images sont impresionnantes et du genre film catastrophe. C'est peut-être ce que ça prend pour faire réagir le public nord-américain, moins conscient du phénomène que les Européens, et surtout beaucoup plus gaspilleur d'énergie, énormément plus – ça se dit même pas.

La cheminée sur l'affiche me rappelle celle de l'incinérateur municipale, ici tout près. Par temps humide et lourd la fumée s'abat au sol, ça se voit et se sent. Mais même sans, toute cette fumée chargée de gaz carbonique et de poussières contaminées aux métaux lourds se disperse tant bien que mal et retombe juste un peu plus loin. C'est un incinérateur rendu à bout de souffle et la ville n'a pas encore de plan pour le remplacer ou mieux l'abandonner.

J'ai été longtemps à créer et utiliser des programmes informatiques pour estimer les retombées de la dispersion des gaz de combustion dans les incinérateurs, raffineries et cimenteries. En tout cas assez longtemps pour me rendre compte qu'aucune entreprise n'est capable de respecter les normes exigées à moins de modifier les données de base ne devant pas l'être et les calculs. Faut y arriver et par tous les moyens (tricheries) aux retombées acceptables pour l'homme ou la nature, car de ces estimations depend l'acceptation ou le refus du projet.

La solution se sera jamais dans les hautes cheminées, les savants calculs et programmes informatiques. Le problème est à la source, tout simplement. Dans le gaspillage des ressources, c'est là qu'il faut agir. Les autorités le savent mais manque carrément d'imagination pour les remèdes, et nous de volonté pour les prendre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :